15 décembre 2013  par Cyril Mourin
1
 

Sondage #Paris14 : La liste PS-PRG-PC de Carine Petit à 57% au 2nd tour (Le JDD)

Dans le 14e, Nathalie Kosciusko-Morizet (avec 43 %) est balayée au second tour par la candidate socialiste locale Carine Petit (57%), qui ne jouit pourtant pas d’une grande notoriété. Dans le 15e, Anne Hidalgo (avec 46 %) s’incline face au député-maire sortant Philippe Goujon, patron de la fédération UMP de Paris (54%). Décryptage.

SURPRISES DANS LE 14e

Un rapport de force favorable à la gauche. NKM a choisi de se présenter dans un « arrondissement de reconquête». Mais à trois mois des municipales, elle ne réussit pas pour l’instant son pari de le faire passer à droite. Au premier tour, la liste UMP-UDI-Modem, emmenée par la médiatique députée de l’Essonne, rassemble 36% des intentions de vote, un score honorable mais insuffisant: la liste PS-PC-PRG conduite par Carine Petit la dépasse de 3 points (39 %). «Il n’y a pas d’effet NKM », observe Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, qui rappelle que « les résultats d’aujourd’hui ne préjugent pas du vote dans trois mois». Reste que la gauche locale demeure« étonnamment stable», malgré le rejet massif du gouvernement.

La liste« attrape-tout» PS-PC-PRG. La liste du Parti de gauche (PG) plafonne à 6%, soit deux fois moins que le score de Mélenchon à la présidentielle dans le 14e . La stratégie d’Anne Hidalgo consistant à rassembler au maximum s’avère donc payante. Frédéric Dabi souligne la « dimension attrape-tout» de la liste de Carine Petit, qui séduit, des communistes aux centristes : 23% des électeurs de Bayrou en 2012 choisissent cette fois Carine Petit dès le premier tour. D’ailleurs, le seul élu MoDem du Conseil de Paris, Jean-François Martins, vient du 14e et a préféré grossir les rangs d’Hidalgo, contrairement à la numéro 2 du parti, Marielle de Sarnez, alliée de NKIVL Enfin, par-delà la tendance hégémonique du PS, Europe Ecologie-Les Verts (EELV) s’en sort bien: 8 %, autant qu’en 2008, malgré la faible médiatisation du chef de file écologiste, Christophe Najdovski. Le pic de pollution cette semaine y serait-il pour quelque chose?

L’alliance UMP-UDI-MoDem porte ses fruits. L’enquête Ifop a été réalisée au lendemain de l’accord de premier tour passé entre NKM, le parti de Borloo et celui de Bayrou. Un mariage de raison qui « montre une certaine efficacité et permet de réduire l’écart avec la gauche », décrypte Dabi. « Il y a peu de déperditions», ajoute-t-il. Comprenez: l’ancienne porte-parole de Sarkozy ne fait pas trop fuir les électeurs de centre droit.
Notre sondage fait toutefois une victime collatérale, en la personne de Marie-Claire Carrère-Gée. L’ex-responsable de l’UMP du 14e – suspendue cette semaine du parti avec 15 autres dissidents – ne dépasse pas 1% des intentions de vote. Un coup terrible pour cette ancienne secrétaire générale adjointe de l’Élysée sous Jacques Chirac, qui a conduit la liste UMP dans l’arrondissement en 2008 (20,8% à l’époque).

Le FN de plus en plus fort. La candidate locale du parti d’extrême droite est inconnue, ce qui ne l’empêche pas d’atteindre les 8 %. Aux dernières municipales, le Front national avait atteint 3% dans le 14e; et Marine LePen, 6,4% en 2012. La progression est nette. En dessous de 10 %, la liste frontiste ne peut se maintenir au second tour. «Il ne manque pas grand-chose, remarque Dabi.Le FN pourrait créer la surprise.» En outre, cet électorat nouveau gène NKM, car il ne s’agit pas d’un« vote populaire», mais d’un « FN de droite» selon l’analyste. Pour preuve: 2 % seulement se reportent sur Hidalgo au second tour ; et 7l% sur sa rivale UMP.

Pas de réserve de voix pour NKM au second tour.
C’est le revers de la médaille d’une alliance avec le centre. L’ex-ministre UMP fait le plein au premier tour et ne peut plus compter que sur les voix frontistes au second. D’où la victoire éclatante de Carine Petit, qui récupère les suffrages d’EELV et du PG. L’équation de NKM semble insoluble. D’autant qu’elle est battue sur tous les segments de population, sauf celui des 50-64 ans (51 %). Même les plus de 65 ans et les retraités, habituellement largement à droite, mettent Carine Petit et NKM à égalité (voir les résultats détaillés sur lejdd.fr).

 

Source : Le JDD – 15 décembre 2013 (article intégral sur leJDD.fr)

1 commentaire sur “Sondage #Paris14 : La liste PS-PRG-PC de Carine Petit à 57% au 2nd tour (Le JDD)”

  1. lidie Reply

    en même temps, Hidalgo a toujours perdu dans le XVème, donc ce n’est pas nouveau pour elle. Pour NKM c’est un peu différent du coup, parce que perdre son arrondissement dans ces conditions (les UMP locaux qui se présentent, dans une liste à part, avec Marie Claire Carrère Gée, etc) ce n’est pas bon pour elle!

Laisser un commentaire to lidie

Click here to cancel reply

Veuillez patienter…...