3 octobre 2013  par Cyril Mourin
1

Une réunion sur l’entreprise pleinement réussie à Paris 14

Ce mercredi 2 octobre à l’Entrepôt, le cercle PRG du 14e arrondissement organisait le lancement d’un « Cercle de l’entrepreneuriat du PRG Paris ». Devant plus de 60 personnes, issues des rangs du Parti Radical de Gauche mais aussi de structures associatives, syndicales et professionnelles intervenant sur l’accompagnement des entreprises, s’est tenu un premier débat sur la légitimité et les modalités d’un soutien des collectivités locales aux entreprises en difficultés.

Cyril MOURIN, animateur du débat et responsable du PRG sur le 14e arrondissement, a tout d’abord présenté la démarche engagée par le PRG pour placer l’entreprise au cœur des élections municipales 2014, en tant qu’elles constituent la première source de création d’emplois et participent, notamment au travers de notre tissu de commerçants et d’artisans, à la préservation de la cohésion sociale et de l’animation dans nos quartiers. Il a rappelé le double objectif assigné au cercle des entrepreneurs : permettre au PRG d’enrichir sa réflexion au contact d’acteurs extérieurs intervenant sur les questions entrepreneuriales ; offrir la possibilité à ces acteurs et aux militants PRG d’être en contact direct avec des élus en responsabilité qui pourront décliner concrètement les propositions et réflexions issus du cercle, tant à la Ville de Paris, qu’ à la Région, et au gouvernement.

Jean-Bernard BROS, Président du PRG Paris et Adjoint au Maire de Paris, a introduit les échanges en rappelant l’implication ancienne des Radicaux de Gauche sur le monde de l’entreprise. Il a illustré ses propos en décrivant la partie relative au développement économique du programme présenté par les Radicaux de Gauche pour 2014. La question des modalités et conditions d’ouverture des commerces en soirée et le dimanche a notamment été développée par Jean-Bernard BROS avec une réflexion sur la mobilisation des heures de travail ainsi créées au profit de l’emploi des jeunes.

4 intervenants ont ensuite engagé la réflexion sur le thème de la soirée.

Philippe DE LA CHAISE, Expert-Comptable, a tout d’abord illustré la nature des difficultés rencontrées par les entreprises parisiennes et franciliennes. Il a notamment pu décrire les problématiques relatives à l’accès au crédit pour assouplir la trésorerie et à l’impact des retard de paiement de commande, puis s’est arrêté sur l’état d’esprit actuel des entrepreneurs parisiens et franciliens.

Muriel GUENOUX, Conseillère régionale, Présidente du groupe PRG-MUP, a expliqué la philosophie d’intervention des Radicaux au Conseil régional sur ces enjeux et a présenté le dispositif « Rebonds » imaginé par la Région pour répondre aux 4 étapes de difficultés propres aux entreprises :

  • un dispositif de prévention au travers d’un prêt entre 40 K€ et 500K € d’une durée de 7 ans dont 2 ans de différé d’amortissement en capital pour des difficultés conjoncturelles liées à des tensions de trésorerie conséquences d’un ralentissement temporaire de l’activité
  • un dispositif d’accompagnement pour inciter des entrepreneurs aux difficultés conjoncturelles aggravées à s’entourer de professionnels afin de parvenir à un accord avec leurs créanciers privés et publics pour alléger leur tension de trésorerie. Il consiste en une prise en charge des procédures dites « amiables » plafonnée à 15 000€
  • un dispositif de sauvegarde pour des entreprises en difficultés structurelles plafonné à 300 000€ et conditionné à la préservation des 2/3 de la masse salariale
  • un dispositif de reprise via une aide plafonnée à 200 K€ pour les PME de plus de 10 salariés dont les emplois sont menacés. Il s’agit d’une aide pour conforter la trésorerie des repreneurs pour une entreprise n’ayant pas réussie son redressement afin de faciliter les cessions en les rendant plus attractives.

Isabelle AMAGLIO-TERISSE, Conseillère « commerce » au cabinet de la Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, a pour sa part présenté l’action engagée par le gouvernement particulièrement au travers de dispositifs fiscaux et de la Banque Publique d’Investissement. Elle est revenue sur la diversité d’outils financiers à la disposition des entrepreneurs, en s’arrêtant sur les enjeux spécifiques au financement des TPE/PME. Pour ces derniers elle a rappelé que la doctrine d’intervention de la BPI devait conduire les collectivités locales, et particulièrement les Régions, à se mobiliser sur ce segment du financement d’entreprise et de l’accès au crédit.

Majid EL JARROUDI, Délégué Général de l’ADIVE, Association pour la Diversité Entrepreneuriale, est revenu sur l’approche culturelle française des difficultés entrepreneuriales qu’il a confronté à la vision américaine. Il s’est également arrêté sur l’appréciation des entreprises sur lesquelles la puissance publique doit se mobiliser, en présentant un outil statistique innovant « la valeur partagée » pour mesurer l’impact sociale et environnementale de l’activité d’une entreprise, une mesure déjà pratiquée au Royaume-Uni. Il a enfin rappelé l’importance d’un meilleur accompagnement des entreprises vers les dispositifs de soutien ainsi que d’une meilleure mise en synergie des différents acteurs pour favoriser leur résilience, notamment entre grands groupes et PME. Il a illustré ses propos au travers de la notion de « Hub », telle que développée aux Etats-Unis.

 

 

Un débat avec la salle a ensuite été organisé au travers de questions et témoignages de chefs d’entreprises, de professionnels intervenants dans le cadre des procédures juridiques propres aux entreprises en difficultés, d’acteurs associatifs engagés sur l’accompagnement des créateurs, de membres des réseaux consulaires. La question de l’accompagnement défaillant des entrepreneurs, de la solitude ressentie dans les difficultés, de la frilosité et de la lenteur du système bancaire français, de l’image erronée des citoyens sur le monde des petites entreprises, du monopole des administrateurs et liquidateurs judiciaires, ou des dispositifs propres aux PLF et PLFSS 2014 ont notamment été débattues.

 

Conclue après 2 heures d’échanges, cette première réunion du Cercle de l’Entrepreneuriat fut donc un succès. Une opération à renouveler prochainement donc.

 

Merci encore à tous les participants !

 

1 commentaire sur “Une réunion sur l’entreprise pleinement réussie à Paris 14”

  1. Philippe Reply

    Bonjour,

    Membre d’une association de commerçants du 14e, je n’ai pu rester jusqu’au terme de cette réunion, mais souhaitais vous en féliciter. Les intervenants étaient de grande qualité et le débat avec la salle instructif. N’hésitez pas à reconduire ce type d’initiative utile, et ce, au delà des élections municipales !

    Cdlt

Laisser un commentaire

Veuillez patienter…...