11 octobre 2013  par Cyril Mourin
0
 

#Paris2014 : Le PRG fait monter les enchères

parisienLe Parti radical de gauche de Paris ne sait plus sur quel pied danser avec le PS. Hier soir, lors de son assemblée générale, la fédération du PRG a décidé de repousser la signature de l’accord en vue d’une liste commune avec le PS aux municipales. Les avancées avec les communistes, et plus particulièrement les treize places de conseillers de Paris que leur a concédées Anne Hidalgo, ne sont pas étrangères à ce coup de frein.

Aujourd’hui, les trois élus radicaux de gauche sont apparentés au groupe PS. Si, demain, le PRG comptait au moins deux élus supplémentaires, il pourrait quitter le giron du PS et constituer un groupe politique indépendant. C’est bien l’objectif que s’est fixé Jean-Bernard Bros, le président des radicaux de gauche parisiens. Mais le PS, très engagé sur le front des négociations avec le PC, a suspendu les discussions avec eux.

Pour obtenir, lui aussi, des avancées à la fois sur les places et le programme, l’adjoint au maire en charge du tourisme a donc décidé de montrer ses muscles en déposant un vœu sur le travail dominical et nocturne au Conseil de Paris de lundi et mardi. Un sujet de discorde avec le PC… Les militants PRG seront appelés à voter sur l’union avec le PS ou sur des listes autonomes dans certains arrondissements le 7 novembre

Source : Le Parisien – Edition Paris – 11 octobre 2013

Laisser un commentaire

Veuillez patienter…...