9 septembre 2013  par Cyril Mourin
0
 

Laicité : Anne Hidalgo doit s’engager

Alors que le Ministre de l’Education Nationale présente sa charte de la laïcité, les Radicaux de Gauche proposent, dans leur programme municipal 2014, une charte d’engagement au principe laïque. Cette charte devra être signée par la future maire de Paris et par l’ensemble des élus membres des exécutifs en arrondissement et au conseil de Paris.

L’objectif est d’assainir les liens troubles qu’entretient la municipalité avec le fait religieux. Les élus PRG dénoncent, depuis plusieurs années, la trop grande proximité et la confusion, à Paris, entre sphère publique et sphère privée.

Car, malgré la mise en place d’un Observatoire Parisien de la Laïcité à l’initiative du PRG Paris, les entorses au principe de laïcité se succèdent, à droite comme à gauche, créant un mélange des genres inapproprié : prêts gracieux de salles municipales pour des cérémonies religieuses, déplacement de séances de conseil de Paris pour cause de fêtes religieuses, subventions à des crèches confessionnelles qui ne respectent pas le principe de laïcité, organisation de soirées cultuelles à l’Hôtel de Ville…etc.

« La charte d’engagement au principe laïque », qui sera proposée par les Radicaux de Gauche parisiens au début de la prochaine mandature, engagera la future maire de Paris et les élus signataires à :

  • ne pas voter les subventions aux crèches confessionnelles ne respectant pas le principe de laïcité (signes religieux au sein de crèches, non-participation aux commissions d’attribution de places en crèche, fermeture lors des fêtes religieuses…),
  • voter contre les subventions aux établissements cultuels, s’opposer aux baisses de loyer injustifiées, aux diverses aides financières et aux prêts de salles municipales au profit d’associations et établissements scolaires confessionnelles,
  • ne participer à aucune cérémonie ou office religieux à l’intérieur ou à l’extérieur d’établissements cultuels en tant qu’élu de la république,
  • mettre en place une charte d’usage laïque dans tous les établissements sportifs publics,
  • s’opposer aux reports de séances des conseils d’arrondissement ou du conseil de Paris en raison de fêtes religieuses,
  • célébrer les baptêmes républicains, lorsque cela est demandé par des familles parisiennes alors que certaines mairies le refusent toujours actuellement.

La prochaine mandature devra marquer la fin du mélange des genres par une éthique irréprochable de la part de l’ensemble des élus.

Communiqué de presse du PRG Paris – 9 septembre 2013

Laisser un commentaire

Veuillez patienter…...