26 juin 2013  par Cyril Mourin
0
 

Bros, président du PRG à Paris, pour l’extension du travail dominical

AFPPARIS, 25 juin 2013 (AFP) – Le président de la fédération de Paris du Parti radical de gauche (PRG) Jean-Bernard Bros, adjoint du maire de Paris en charge du tourisme, souhaite une extension du travail dominical dans la capitale, a-t-il affirmé mardi à l’AFP.

M. Bros propose de revoir « l’ensemble des périmètres des zones touristiques », et d’autoriser l’ouverture de tous les commerces 12 dimanches par an, au lien de cinq actuellement, afin de favoriser l’attractivité touristique de la capitale, l’activité économique et l’emploi.

« Certains commerces touristiques hors de ces zones sont fermés alors que le flux de touristes est tout aussi important », souligne M. Bros.
Il existe actuellement sept zones touristiques à Paris : une partie de la rue de Rivoli, la Place des Vosges et la rue des Francs-Bourgeois, la rue d’Arcole, l’avenue des Champs-Elysées, une partie du viaduc des Arts avenue Daumesnil, une partie du boulevard Saint-Germain, une partie du quartier de la Butte-Montmartre.

Dans ces zones, les salariés ne peuvent refuser de travailler le dimanche, et ne reçoivent pas de contrepartie salariale, sauf accord de branche ou d’entreprise.
La proposition de M. Bros sur le travail dominical fait partie des 300 du programme du PRG, qu’il a présenté mardi soir aux militants et sympathisants du parti, en présence de la candidate du PS à la mairie de Paris Anne Hidalgo.

Le PRG propose notamment d’organiser une exposition universelle à Paris en 2025 « sur le boulevard périphérique », là où cela est possible, afin d’effacer cette frontière avec la banlieue; de créer un téléphérique urbain; de lancer un service de location de scooters électriques en libre service (« scootlib »); d’ouvrir le métro toute la nuit sur certaines lignes le week-end; de créer une police touristique aux effectifs dédiés; ou encore de promouvoir une « Charte d’engagement au principe laïque ».

Le parti prévoit de s’allier au PS dès le premier tour des élections municipales de mars 2014, mais n’exclut pas de présenter ses candidats dans certains arrondissements si les négociations engagés avec le PS sur le programme et la constitution des listes ne lui conviennent pas. « En 1995 on a présenté six candidats, on peut le refaire ! », lance M. Bros.

La question du travail dominical est particulièrement controversée au sein de la majorité municipale: le Front de gauche et EELV s’y montrent totalement opposés, alors qu’Anne Hidalgo s’est dite ouverte à une révision de la carte des zones touristiques, sous condition d’un accord avec les représentants des salariés.

Source : AFP – 24 juin 2014

Laisser un commentaire

Veuillez patienter…...